– Paru dans Le Soleil le 25 octobre 2017 –

Un nouveau quartier résidentiel verra le jour à Saint-Émile. Un projet de 280 unités évalué à plus de 50 millions $.

Le promoteur derrière l’aventure, le groupe Terrain Dev immobilier, prévoit réaliser son imposant développement, baptisé le Boisé Falardeau, en plusieurs phases. Il sera situé sur un terrain de 208 725 mètres carrés au coin des rues Vénus et de la Faune.

Les travaux pour la construction des nouvelles rues sont commencés depuis lundi dernier.

Le promoteur promet de diversifier l’offre sur le site afin d’attirer de jeunes familles avec des jumelés, des maisons unifamiliales et des triplex.

Mentionnons qu’une quarantaine d’unités ont été approuvées par le programme Accès Famille de la Ville de Québec et une douzaine par Accès Privé, un programme de la Société canadienne d’hypothèques et de logement. L’objectif étant de faciliter l’accès à la propriété.

Une partie du terrain hébergera également une offre commerciale. L’établissement devrait entre autres comprendre une station-service, un dépanneur Couche-Tard et un restaurant Tim Hortons. Cette partie du développement sera réalisée par l’entreprise Amexco, selon nos informations. L’édifice devrait ouvrir ses portes à l’automne 2018.

Joint par Le Soleil, mardi, le président de Terrain Dev immobilier, Patrick Bragoli, a confirmé ses ambitions pour le site. Il s’agit du plus gros projet immobilier réalisé par son entreprise. La compagnie avait déjà développé 70 terrains dans le secteur en 2014-2015.

«Nous envisageons de réaliser le développement en deux ou trois phases. Cela va dépendre de la demande», indique l’homme d’affaires, promettant des unités abordables pour les premiers acheteurs. «Dans la première phase, nous avons 16 terrains pour faire des triplex, 52 pour des jumelés et un pour une maison unifamiliale. Nous avons déjà une vingtaine d’unités de vendues», poursuit-il.

Pour juin 2018

Les premiers résidents devraient pouvoir prendre possession de leur demeure en juillet 2018. Un parc devrait être aménagé dans le secteur par la Ville de Québec. Si tout se déroule selon les plans, le chantier pour la phase deux devrait commencer à l’été 2019. «On pense qu’il y a un taux d’absorption entre 40 et 50 unités par année», analyse M. Bragoli.

À terme, l’investissement total du Boisé Falardeau impliquera l’aménagement de 2,1 kilomètres de rues, dont l’une qui joindra la rue de la Faune à la jonction des rues Vézina et George-Muir.

«Cette nouvelle voie dite collectrice favorisera considérablement la circulation dans ce secteur sur les heures de pointe», précisent les responsables du développement. La rue de La Faune sera également élargie d’une voie de chaque côté. Et un nouveau feu de circulation sera ajouté.

Le groupe Terrain Dev immobilier a choisi de baptiser le site le Boisé Falardeau en l’honneur de l’homme d’affaires de Québec Denys Falardeau. Ce dernier a rendu l’âme en 2015 après un combat contre le cancer. Il était l’un des associés de la microbrasserie Archibald près de l’autoroute Duplessis.

JEAN-MICHEL GENOIS GAGNON
Le Soleil